Naissance le 7 mars à Rimouski (Québec).

Mes parents m’ont offert ma toute première boussole alors que j’avais à peine six ans. Je n’ai pas pu la trouver immédiatement, car j’avais dans les mains une paire de chaussures. En les observant, je m’aperçois qu’un des talons est mobile et je le fais pivoter… quelle surprise ! Une boussole y était encastrée. Dorénavant, je pouvais aller loin et utiliser une boussole, mais pas les deux à la fois !

Le cadeau tant désiré…!
Mes parents.
Dès mon enfance, la forêt, les collines, la neige et le fleuve suscitaient chez moi une grande curiosité. Par le scoutisme et les camps d’été, j’ai voulu m’en approcher. Au large, l’île St-Barnabé, mon premier projet d’aventure. Mon père ne m’autorisait pas m’y rendre en canot et surtout pas ski sur la banquise. Je la regarderai toujours en rêvant…
Mon adolescence fut tracée d'études et de voyages d'aventure en canot, vélo, pied, ski... C'est dans les Rocheuses qu' 17 ans, j'atteignais l'altitude de 3 000 mètres.
Pendant des années, mes étés furent consacrés l'aventure. Parcourir les plus beaux plans d'eau en canot, descendre les rivières tumultueuses, sauter en parachute ou découvrir la plongée sous-marine, ma soif de découvertes était insatiable.
Bien des années plus tard, au retour de l'Antarctique, je suis revenu voir le Fleuve...
Un sentier qui mène vers le Rocher Blanc de mon enfance...
Face l’Ile St Barnabé…
La réserve faunique de Rimouski m’a offert un cadeau d’altitude, un sommet mon nom ! 532 mètres, et un honneur qui, lui, se mesure en millions de mètres.
Œuvre de Roger Langevin installée au sommet.
 
 

Partager sur les médias sociaux

Share Button