Lhassa, lieu de culte, l’Himalaya côté tibétain.

Le Tibet est intriguant et invite l’aventurier. Autre accès vers l’Everest, il présente un décor totalement différent de celui du Népal. Sec et aride, le Tibet possède de surprenantes rivières tumultueuses où notre raft se faufile entre les falaises des contreforts de l’Himalaya. Le Tibet est fascinant.

Lhassa, capitale mythique à 3 600m d’altitude, l’une des plus hautes villes du monde, mais surtout, le cœur économique et religieux du Tibet. Entourée de montagnes sans neige ni glaciers, Lhassa demeure le point de départ de toutes les grandes expéditions himalayennes, versant tibétain.

Tous les regards se tournent vers le Potala. Ce majestueux palais du Dalaï Lama domine la ville. Sa construction fut en deux étapes : d’abord au 7e siècle et complété au 17e siècle. Fermé aux visiteurs de 1959 à 1980, le Potala, devenu musée, possède une riche collection d’objets bouddhistes, magnifiques lieux de prières, pagodes funéraires.





Puissant par ses symboles et sa nature, le Tibet a un pouvoir attractif inégalable.




En route vers le Tibet, une escale s’impose Chengdu.




Les drapeaux de prières secoués par les rafales himalayennes…




Propulsés par des pentes vertigineuses, les torrents se déchainent!




Le Potala.
 
 

Partager sur les médias sociaux

Share Button