J’ai enlevé mes gants pour toucher le ciel. Aucun endroit avec les Pôles n’est plus symbolique. A la limite de ce qu’on peut vivre, l’Everest fut et demeurera un grand défi. Très peu d’humains ont réussi à faire de l’ombre sur son sommet…

 

L’expédition

Après avoir atteint le pôle Nord en 1994 et le pôle Sud en 1996, Bernard Voyer touchait le 3 ème pôle le 5 mai 1999 en réussissant l’ascension de la plus haute montagne sur terre, le Mont Everest 8 850 m.

Il était accompagné de Dorjee Sherpa Fulelee, son compagnon de cordée ainsi que de Chwangba Nuru Sherpa. Une toute petite équipe pour un grand succès. Nathalie Tremblay assura du camp de base la coordination de l’expédition.

 
 

Après sa réussite de l’ascension de l’Everest, Bernard fut invité à signer le prestigieux tableau du ”Everest Summiters Club” à Katmandou. Depuis ce temps les signatures de Bernard et de Dorjee côtoient celles de Hillary, Rob Hall, Messner…

Signature Rum Doodle
 

En chiffres

  • Altitude : 8 850m – 29,035 pieds (la plus haute montagne au monde)
  • Tour du monde : 1er en altitude et 3eme en ordre chronologique
  • Le nom “Everest” vient du colonel Georges Everest (1790-1866)
  • 29 mai 1953 : le Néo-Zélandais Sir Edmund Hillary, âgé de 33 ans, né le 20/07/1919, et le Sherpa Tenzing sont les 1er sur le toit du monde
  • 16 mai 1975 Junko Tabei fut la première femme à atteindre le sommet
  • 15 mai 1991, 1er Québécois au sommet de l’Everest : Yves Laforêt
  • 5 mai 1999, 2ème Québécois : Bernard Voyer
  • 14 sommets ont plus de 8 000m et tous sont situés en Himalaya
  • Le sommet est frontalier entre la Chine (Tibet) et le Népal
  • Le camp de base se situe à une altitude de 5 400m – 17,720 pieds