J’en avais autant peur que d’envie de l’escalader. La toute première haute montagne que j’ai aperçue. De la fenêtre de notre camp, au lever du jour, ses falaises semblaient atteindre le ciel. Le souffle court, je me demandais par où les alpinistes pouvaient se rendre au sommet.