J’en avais autant peur que d’envie de l’escalader. La toute première haute montagne que j’ai aperçue. De la fenêtre de notre camp, au lever du jour, ses falaises semblaient atteindre le ciel. Le souffle court, je me demandais par où les alpinistes pouvaient se rendre au sommet.

 

L’expédition

Bernard avait 16 ans lorsqu’il découvrit les Rocheuses. Installé à Banff pour un été d’apprentissage à la montagne, il est émerveillé mais surtout impressionné par l’imposante force que dégage la haute montagne. Il vivait quotidiennement un tout nouveau vocabulaire: versant, col, arête, aiguilles, moraine, piton et altitude. Jamais il connut un été passé aussi vite. Jamais il n’oublia la montagne.

Il y retourna souvent en compagnie de son fils Yoann et de Nathalie. Elle apprécie tout particulièrement la flore alpine et Yoann raffole de longues et interminables randonnées. Les Rocheuses ont certainement laissées une forte empreinte dans sa jeunesse. Il retrouva la montagne à plusieurs reprises lors d’expédition comme pour atteindre le toit du Monde, l’Everest.

 
 
 

En chiffres

  • Altitude : 2 998m
  • 1er sommet d’une longue carrière
  • 1887 première ascension
  • Domine la jolie ville de Banff 1 463m
  • Au cœur des Rocheuses canadiennes longues de 1 200km
  • Bernard avait 16 ans pour sa toute première ascension importante