En rêver durant tant d’années pour y être que quelques instants … La dérive perpétuelle de la banquise refuse de vous y installer.

Tantôt avancer avec l’effort, reculer sans le vouloir, la banquise décide. Le pôle Nord est tout en haut de la carte et tout en haut de mes projets arctiques.

 

L’expédition

Situé au 90e parallèle en plein cœur de l’Océan Arctique, le pôle Nord géographique est l’axe de rotation de la terre. Contrairement au pôle Sud géographique, le pôle Nord n’est pas matérialisé par un drapeau ou autre objet, parce que l’endroit est en perpétuel mouvement. En effet, la glace de mer appelée banquise bouge par l’action des courants marins et par la poussée du vent. Avec précision, vous ne pouvez être au pôle que quelques instants!

Cette expédition consistait pour Bernard et quelques européens, à se rendre au pôle Nord à ski et pulkas, à travers les obstacles de la banquise: crêtes de compressions, ouvertures d’eau libre et tempêtes.

La dérive des glaces peut être positive en vous faisant avancer plus rapidement mais aussi négative en vous faisant reculer ou déplacer trop vers l’ouest ou l’est. La navigation (orientation) dans de telles conditions devient délicate et passionnante.

Bernard atteint le pôle Nord le 1er mai 1994.

 
 
 

En chiffres

  • Pôle Nord géographique atteint le 1er mai 1994
  • 4 261 m, la profondeur de l’océan au pôle
  • Cook en 1908 ou Perry en 1909? Une première toujours contestée
  • la banquise mesure 2 à 3m d’épaisseur au pôle
  • 1926 Amundsen et Nobile survolent le pôle en dirigeable