Percer le mystère de la boussole. Se rendre au cœur de ce qui m’intrigue depuis mon enfance. Même si elle ne servait à rien, c’est une boussole à la main que j’ai rejoint le pôle Nord magnétique. Comment agira-t-elle? Quelle direction prendra l’aiguille? Aujourd’hui, je connais les réponses, trouvées là-bas au milieu de la banquise, tout près d’une trace fraîche laissée par l’ours polaire.

 

L’expédition

La façon la plus simple de définir le pôle Nord magnétique est certainement de dire: là où pointe l’aiguille de toutes les boussoles utilisées en hémisphère Nord. Le magnétisme terrestre converge à deux endroits sur terre: les pôles Nord et Sud magnétiques. Ces deux pôles bougent, changent de position et pour celui qui nous concerne, se déplace vers le Nord.

Le 2 mai 1993, le pôle Nord magnétique était situé au 77°48’N 102°20’O dans l’Arctique canadien. Il peut aussi bien se situer sur la banquise comme sur la terre ferme. À skis et pulka (traîneau chargé de l’équipement et tiré par les aventuriers) sur la banquise au départ du village de Resolute Bay. Un terrain très irrégulier, plusieurs crêtes de compression et la présence d’ours polaires donnent beaucoup de relief à cette aventure.

Trois membres de l’équipe furent évacués d’urgence après 6 jours dû à d’importantes engelures aux doigts. Plusieurs blizzards ont souvent soufflé et fait dévier l’itinéraire. Bernard devient le premier Canadien à se rendre au pôle Nord magnétique en totale autonomie.

 
 
 

En chiffres

  • 1er Canadien à se rendre au Pôle Nord magnétique en totale autonomie
  • 1831 James C Ross le localise pour la première fois
  • 50 a 60km par an, il se déplace vers le N-O
  • En 2007, il se situait au 84° N
  • En 2040, on estime que le PNM atteindra la Sibérie