Le Québec possède tellement de lacs et de rivières qu’on pourrait le comparer à une éponge. Ses eaux ont accueillis les tous premiers aventuriers devenus coureurs des bois, mais avant eux et depuis des millénaires les autochtones ont navigué en canot sur ces lacs grands comme des mers et des rivières qu’on appellerait fleuve sans exagérer.

Le canot est comme la raquette, la façon de s’approcher de notre histoire, de notre parcours.