Tout comme la banquise, le désert m’a guidé vers un profond voyage intérieur. L’absence, le vide et pourtant, il n’y manque rien. L’horizon s’éloigne au rythme de mes pas. Puissant, énigmatique … il a suscité chez moi une grande curiosité à mieux le connaître.

 

L’expédition

Le plus grand désert sur terre, le Sahara. Ses dunes à perte de vue font partie de l’imaginaire de tous et chacun. Passionné par le grand froid Bernard veut connaître son opposé, son contraire, le grand chaud et son peuple les Touaregs, Hommes Bleus du désert. Revenant tout juste d’une expédition dans l’Arctique, il s’envole pour Adrar en Algérie puis Timimoune, départ du trek. Près de 100° Celsius d‘écart entre ces deux aventures. Le grand Erg Occidental lui fait découvrir plusieurs similitudes entre la glace et le sable. Le vent marque sa présence par de violentes rafales, durcit un versant de la dune et amollissant l’autre, sculpte le sol de petites vagues etc… Ce trek lui propose un vrai voyage intérieur dans cet infini recommencement. Le Sahara fut un pas important dans son itinéraire d’explorateur.

 
 
 

En chiffres

  • 12 millions de km², le plus grand désert chaud sur Terre
  • Long de 7 500 km
  • Les dunes atteignent 300m de haut
  • 20% du Sahara est couvert de dunes de sable
  • Records de température, 58°c  et -18°c